En 2023, la communication scientifique est un passage obligatoire pour les scientifiques et chercheurs de tous horizons, car elle va permettre de partager les découvertes avec ses pairs, mais aussi de diffuser ses connaissances auprès du grand public et de contribuer ainsi à l’avancement de la science.

Cependant, la communication scientifique ne se résume pas simplement à la publication d’articles dans des revues spécialisées. Elle peut se décliner de nombreuses manières, allant des présentations lors de conférences scientifiques aux sites internet scientifiques en passant par les réseaux sociaux et les vidéos de vulgarisation scientifique par exemple.

Dans cet article, nous allons explorer les enjeux autour de la communication scientifique. D’abord, les raisons pour lesquelles chaque scientifique devrait s’y intéresser et ensuite, comment il est possible de mieux promouvoir ses recherches.

Pourquoi miser sur la communication scientifique ?

Être accessible auprès des citoyens

Bien que la défiance envers les résultats de la science ne soit pas un phénomène nouveau, elle est de plus en plus visible dans notre société actuelle. Les exemples abondent, allant du déni du changement climatique d’origine anthropique, à l’anti-vaccinisme en passant par la promotion de traitements inefficaces. Cependant, il convient de souligner que cette défiance n’est pas toujours justifiée. En effet, les individus peuvent être influencés par leurs propres croyances ou leur environnement pour rejeter certains résultats scientifiques.

La communication scientifique rend la science accessible et compréhensible par tous, ce qui contribue à la démocratisation de la culture scientifique. Elle permet de combler le fossé entre la science et le public en général, en vulgarisant des concepts et des résultats complexes.

Gagner en crédibilité

La communication scientifique renforce la crédibilité, mais aussi établit une relation de confiance avec le public. Pour cela, vous devez être capables de communiquer vos connaissances de manière claire et précise. Vous devez savoir comment expliquer les concepts scientifiques de manière compréhensible et accessible pour les personnes non-expertes. L’expertise dans votre domaine vous aidera à produire des contenus de qualité et crédibles, ainsi qu’à renforcer votre réputation.

Créer des collaborations scientifiques

La communication scientifique peut aider à trouver de nouvelles collaborations et financements pour plusieurs raisons. Tout d’abord, elle permet de rendre les résultats de la recherche accessibles à un large public, y compris aux professionnels et aux investisseurs potentiels. En vulgarisant les concepts et les résultats scientifiques, la communication scientifique facilite la compréhension des enjeux scientifiques et technologiques de notre époque, ainsi que les implications de la recherche. En outre, la communication scientifique peut aider les chercheurs à promouvoir leurs travaux et à se faire connaître auprès d’un public plus large. Cela peut conduire à de nouvelles collaborations et partenariats, avec des entreprises, des organisations gouvernementales ou non gouvernementales, ou d’autres universités et instituts de recherche.

Les avantages pour les scientifiques qui se lancent dans la communication digitale

Pour renforcer votre notoriété, vous pouvez publier des contenus de qualité grâce à votre présence digitale. Mais attention à être régulier dans la publication de vos contenus. En effet, la régularité est la clé d’une bonne visibilité !

L’important est de fournir des contenus pertinents, intéressants et utiles pour votre public.

Si vous êtes déjà reconnus et établis dans votre domaine, vous allez gagner une plus grande audience pour vos publications, conférences et autres événements.

Cependant, l’expertise ne fait pas tout. La communication scientifique nécessite par ailleurs des compétences en communication, comme la capacité de synthétiser des idées complexes en messages simples et compréhensibles. La vulgarisation scientifique est donc essentielle pour transmettre le message. Vous devez être capables de choisir les bons mots, images, graphiques et autres supports pour communiquer efficacement vos idées. Néanmoins, si l’exercice vous semble complexe, un expert en communication scientifique pourra vous accompagner dans cette démarche.

Vous pouvez confier votre communication à une agence de communication scientifique  comme Perceptiom.

En attendant, voici quelques clés à connaître avant de vous lancer…

Découvrez comment réussir sa communication scientifique en croisant les outils

Comment se lancer dans la communication scientifique ?

  • Définir votre public cible

Définir votre cible est l’étape obligatoire pour réussir dans la communication scientifique. En effet, pour que le message soit bien compris et qu’il ait un impact, il est essentiel de savoir à qui on s’adresse et quelles sont ses attentes, ses besoins.

Pour cela, il faut se poser les bonnes questions : Qui sont les personnes que je veux toucher ? Quelles sont leurs caractéristiques (âge, sexe, formation, intérêts, etc.) ? Quels sont leurs prérequis en matière de connaissances scientifiques ? Quels sont leurs canaux de communication préférés (réseaux sociaux, blogs, presse, etc.) ?

Afin de mieux connaître votre cible, il peut être utile de réaliser une enquête ou un sondage auprès de vos lecteurs potentiels. Cela permettra de mieux comprendre leurs besoins et leurs attentes, dans le but de mieux y répondre.

Une fois que votre public est identifié, il est important de garder ces informations en tête tout au long de la communication scientifique. Vous pourrez ainsi adapter le langage, le style, le contenu, le format et les canaux de communication.

Par exemple, un public plus jeune peut être plus réceptif à une communication scientifique via des réseaux sociaux, tandis qu’un public plus âgé peut préférer des publications dans des journaux spécialisés.

  • Identifier votre message clé

Il s’agit de déterminer le message essentiel. Il est primordial de bien le travailler pour une communication efficace, car si le message n’est pas clair, il ne sera pas compris et n’aura pas d’impact. Cela vous permettra de structurer la communication de manière claire et cohérente.

Pour identifier le message clé, il faut réfléchir à ce que l’on souhaite transmettre et à l’objectif de la communication scientifique. Est-ce pour informer le public sur une découverte scientifique récente ? Est-ce pour expliquer les enjeux d’un sujet scientifique particulier ? Est-ce pour inciter le public à agir en faveur de l’environnement ?

Votre message essentiel doit être unique, simple et concis. Il vaut mieux se concentrer sur un message principal, qui peut être accompagné de messages secondaires si nécessaire.

Enfin, il est important de garder en tête le contexte dans lequel votre message est communiqué. Si la communication scientifique se fait dans un cadre de vulgarisation scientifique, il faut veiller à ce que le message clé soit adapté à un public novice qui n’a pas nécessairement de connaissances préalables dans le domaine. Si la communication scientifique se fait dans un cadre plus technique, le message clé peut être plus précis et détaillé.

  • Choisir le bon format de communication

Le choix du format va dépendre des objectifs de votre communication, de votre niche et de votre message clé.
Voici quelques formats de communication scientifique qui peuvent être utilisés :

Articles scientifiques : Les articles scientifiques sont généralement utilisés pour communiquer des résultats de recherche à d’autres chercheurs. Ils sont écrits dans un style formel et utilisent un langage technique. Les articles scientifiques peuvent être publiés dans des revues spécialisées.

Conférences scientifiques : Les conférences scientifiques auront le même but que les articles, mais se feront en présentiel ce qui permet d’avoir une interaction physique avec son public. Les présentations sont généralement accompagnées de supports visuels tels que des diapositives.

Vidéos scientifiques : Les vidéos scientifiques peuvent être utilisées pour vulgariser des sujets scientifiques auprès d’un public plus large. Les vidéos peuvent être des animations, des explications visuelles ou des interviews de scientifiques.

Articles de blog : Les articles de blog permettent également une bonne vulgarisation scientifique à destination du grand public. Ils offrent la possibilité de faire des liens vers d’autres articles ou autres supports . Ils peuvent utiliser un langage plus simple et des exemples concrets pour rendre le sujet plus abordable.

Podcasts : Les podcasts sont un bon moyen de communication pour la science. Le podcast est un contenu qui suscite un fort engagement. C’est un canal parfaitement adapté à la transmission d’information qualitative. De plus, les podcasts sont un bon moyen d’accroître sa visibilité et sa notoriété car ils sont bien pris en compte par Google.

Réseaux sociaux : Les réseaux sociaux peuvent être utilisés pour diffuser des informations scientifiques à un public plus large. Les réseaux sociaux peuvent être utilisés pour partager des liens vers des articles, des vidéos ou des infographies.

Il est important de choisir le format qui convient le mieux à vos objectifs de communication, mais aussi à votre personnalité. Il est important de s’assurer que le format choisi est facile à comprendre par tout le monde. Par exemple, si votre cible est principalement constituée de personnes âgées, il peut être préférable de choisir un format papier plutôt qu’un format numérique.

  • Utiliser des exemples concrets pour illustrer les concepts scientifiques

Utiliser des exemples concrets est une technique efficace pour vulgariser la communication scientifique. Les concepts scientifiques peuvent être difficiles à comprendre pour les non-spécialistes, et l’utilisation d’exemples concrets peut aider à clarifier ces concepts.

Voici quelques conseils pour utiliser des exemples concrets dans la communication scientifique :

Trouver des exemples pertinents : Les exemples utilisés doivent être pertinents par rapport au sujet abordé. Ils doivent illustrer les concepts scientifiques de manière claire et précise.

Utiliser des exemples familiers : Les exemples qui sont familiers permettent de clarifier les concepts scientifiques. Les exemples familiers peuvent inclure des phénomènes naturels, des objets du quotidien ou des événements courants.

Utiliser des analogies : Les analogies peuvent être utilisées pour expliquer des concepts scientifiques complexes. Par exemple, pour expliquer le fonctionnement des neurones, on peut utiliser l’analogie d’un circuit électrique.

Utiliser des visuels : Les visuels tels que des schémas, des graphiques ou des photographies illustrent bien les concepts scientifiques. Les visuels rendent les exemples plus concrets et plus faciles à comprendre.

Éviter les exemples stéréotypés : Les exemples stéréotypés ou simplistes peuvent être contre-productifs. Les exemples doivent être choisis avec soin pour éviter de véhiculer des stéréotypes ou de sous-estimer l’intelligence du public cible.

  • Écrire et concevoir le contenu : il est important d’utiliser un langage simple et accessible, en évitant les jargons et les termes techniques.
  • Promouvoir et diffuser le contenu : il est important de diffuser le contenu auprès du public cible, en utilisant les réseaux sociaux, les blogs, les événements scientifiques, etc.

Quelques exemples concrets de communication scientifique

Il existe de nombreuses initiatives de communication scientifique, telles que :

  • Le podcast “La méthode scientifique”, produit par France Culture, qui présente des sujets scientifiques à destination de tous.
  • Le site web The Conversation, qui publie des articles de vulgarisation scientifique écrits par des chercheurs pour le grand public.
  • Les conférences TEDx, qui permettent à des scientifiques de partager leurs découvertes avec un public large et diversifié.
  • Les expositions scientifiques, telles que celles proposées par la Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris, permettent de rendre la science plus ludique et interactive.

Faites vous accompagner par une agence de communication scientifique

La communication est un métier. Cette science demande du temps, de la méthodologie et des actions répétées. C’est pour cela que nous avons créé Perceptiom, une agence spécialisée dans la communication scientifique et la vulgarisation scientifique.

Vous cherchez de l’aide pour améliorer la communication de vos recherches ou de vos résultats scientifiques ? Nous vous accompagnerons dans la création d’actions de communication scientifique qui vous ressemblent. En effet, nous proposons une large gamme de services de communication scientifique, tels que la création de votre site web, la rédaction d’articles scientifiques, la conception de présentations visuelles, la création de vidéos de vulgarisation, la gestion de réseaux sociaux scientifiques, etc. Nos services sur-mesure sont adaptés aux besoins des chercheurs, des institutions scientifiques, des entreprises et des organisations. La communication scientifique doit être encouragée et développée pour permettre une meilleure compréhension et un accès plus large aux avancées de la recherche scientifique.

Pour nous contacter, vous pouvez remplir le formulaire de contact. Nous serons ravis de vous aider à améliorer votre communication scientifique et à transmettre votre message de manière claire et efficace.